Quel assainissement individuel choisir pour votre maison ?

PREMIERTECH article maison jardin

Pour choisir un dispositif adapté à vos besoins, vous tiendrez compte de différents critères, comme le dimensionnement ou l'intermittence (résidence secondaire), ainsi que des contraintes liées à la parcelle : configuration et taille du terrain (emprise au sol), nature des sols, lieu d'implantation, mode et lieu de rejet des eaux usées traitées...  

Filière traditionnelle ou filière agréée, laquelle choisir ? 

Toute installation d’assainissement individuel assure la collecte, le transport, le traitement et l’évacuation de l’ensemble des eaux usées domestiques (à l’exception des eaux pluviales). Les différents types de dispositifs d’ANC sont regroupés en deux grandes catégories : les filières traditionnelles et les filières agréées. 

1 - Les filières traditionnelles : traitement par le sol ou un sol reconstitué 

Un document technique homologuée par la norme française : le DTU 64.1

Le traitement primaire est assuré par une fosse toutes eaux ("fosse septique"), équipée d’un préfiltre. Les eaux prétraitées sont infiltrées dans le sol déjà en place ou dans un sol reconstitué.  

On distingue : 

  • tranchées ou lit d’épandage, 
  • filtre à sable vertical non drainé ou drainé. 
  • Le tertre 
  • Les filières traditionnelles sont adaptées pour l'assainissement d'une résidence secondaire. 

Elles occupent une surface au sol importante (25m² pour 5 EH). 

 

2 - Les filières agréées : traitement par des dispositifs avec agrément ministériel. 

On distingue les dispositifs suivants :  

  • filtres plantés

Filtres plantés de macrophytes ou filtres plantés de roseaux : les eaux brutes passent à travers des bassins remplis d’un substrat minéral, où sont plantés différents végétaux subaquatiques. Ces plantes forment un tissu racinaire et un réseau de galeries qui drainent, apportent de l’oxygène et servent de support aux bactéries aérobies. Le système ne produit pas de boues, elles sont compostées et forment un humus sur place. 

Les filtres plantés nécessitent toutefois une surface au sol plus importante que les filières compactes (filtres compacts et microstations). 

 

  • microstations à culture libre ou à culture fixée, 

Il existe deux grandes familles de microstations, les microstations à culture libre ou à culture fixée.  

- Microstation à culture libre, principe de la dégradation aérobie (avec oxygène) de la pollution par des microorganismes (bactéries) en culture libre. 

- Microstation à culture fixée, principe de la dégradation aérobie de la pollution par des micro-organismes en culture fixée. 

La microstation a une faible emprise au sol.  Elle utilise l'électricité (non éligible au prêt à taux zéro).  Elle n'est pas adaptée pour une résidence secondaire.

 

  • filtres compacts. 

Ils se composent d'une fosse toutes eaux et d'un massif filtrant (synthétique, minéral ou végétal). Une fois prétraitées dans la fosse toutes eaux, les eaux usées se déversent dans le massif filtrant. Un système de distribution assure leur répartition sur le massif, qui sert de support et de filtre aux bactéries. Le traitement secondaire se fait par le massif filtrant. 

Les filtres compacts ont une faible emprise au sol. Ils sont prêts à poser, facile d'installation. Fonctionnant sans énergie, ils sont éligibles au prêt à taux zéro. 

Ils supportent l'intermittence et sont parfaitement adaptés pour une résidence secondaire. 

Les matériaux filtrants sont très performants. Les milieux filtrants végétaux se recyclent en centre de compostage. 

Arrêté du 7 mars 2012 modifiant l'arrêté du 7 septembre 2009 fixant les prescriptions techniques applicables aux installations d'assainissement non collectif 

 

Entre exigences et contraintes existantes, trouver un assainissement adapté.  

Dès la conception de votre projet et avant tout travaux pour l'installation du système d'assainissement individuel, contactez votre SPANC (Service Public d'Assainissement Non Collectif). Il validera les études réalisées pour la future installation et contrôlera l’implantation de l'installation, la conformité de l’exécution. En savoir plus sur les compétences et services du SPANC.

Un bureau d'études spécialisé réalisera une étude de sol (ou étude de parcelle) si obligatoire. Cette étude propose alors des systèmes répondant au dimensionnement, aux contraintes terrain, défini le lieu de rejet et dimensionnement de l’infiltration en fonction des caractéristiques du terrain 

Après étude de dimensionnement et d’implantation (taille du terrain, exutoire, possibilités d'infiltration...), le bureau d'études préconisera la filière la mieux adaptée à vos besoins et à votre parcelle, ainsi que son emplacement. Retrouvez ici toutes les étapes et démarches pour installer votre assainissement individuel?  

Pour optimiser votre choix, ne négligez pas certains critères comme :    

  • Les aides financières possibles (les systèmes avec électricité ne sont pas éligibles au prêt à taux zéro), 
  • les coûts d'entretien et de maintenance, 
  • l'intégration dans votre jardin, etc.

 

Retrouvez toutes nos solutions pour le traitement individuel des eaux usées.