Installation d’assainissement non collectif versus raccordement tout-à-l’égout : quelle différence ?

Couvercle d’une installation septique Ecoflo sur une propriété rurale versus les couvercles des égouts municipaux dans une rue de la ville.

Si vous vivez en zone rurale, vous avez peu de chance de disposer d’un accès au réseau public d’assainissement. L’installation d’un assainissement non collectif, autrement dit d’un système d’assainissement autonome devient une alternative intelligente pour traiter vos eaux usées. Si vous vivez en zone urbaine, votre logement est probablement déjà raccordé au réseau public d’assainissement. Ce procédé de raccordement du réseau des eaux pluviales et des eaux usées domestiques aux égouts est appelé tout-à-l’égout.

Dans le cas où votre logement devient éligible au réseau public, vous pouvez choisir de raccorder votre propriété au tout-à-l’égout de la commune ou de conserver votre installation autonome.

Ainsi, vous devez comprendre les différences entre une installation autonome et le tout-à-l’égout. Vous devrez également peser le pour et le contre de chaque système afin de pouvoir prendre une décision optimale.

 

Quelle est la différence entre une installation autonome et le tout-à-l’égout ?

La différence entre les installations autonomes et le tout-à-l’égout est simple. Un assainissement individuel traite vos eaux usées sur place, vous êtes alors responsable des coûts d’exploitation et d’entretien. En revanche, le tout-à-l’égout correspond au réseau d’assainissement mis en place sous la voie publique. Que vous soyez éligible à un assainissement individuel ou collectif, le coût de l’installation ou du raccordement est à votre charge. Celui-ci recueille les eaux usées et les transporte grâce aux canalisations, jusqu’à une station d’épuration où elles sont traitées.

L’univers de l’assainissement non collectif vous est inconnu ? Découvrez les étapes à suivre pour installer chez vous un assainissement individuel.

 

Lequel est le meilleur pour l'environnement : une installation autonome ou le raccordement au tout-à-l’égout ?

Installation septique installée pour un petit chalet et des propriétaires relaxant à côté d’un magnifique lac au Québec, au Canada.

L'un des principaux avantages des installations autonomes est qu'elles sont respectueuses de l'environnement lorsqu'elles sont entretenues correctement. L’assainissement individuel nécessite beaucoup moins d'infrastructures que le raccordement tout-à-l’égout. De plus, elle consomme moins d'énergie que les stations d'épuration et utilisent rarement des produits chimiques pour éliminer les matières polluantes des eaux usées.

Les installations autonomes jouent également un rôle important dans la conservation de la réserve en eau. Elles renvoient les effluents traités dans le sol de votre propriété, ce qui réapprovisionne les nappes phréatiques et nourrit les arbres et autres plantes.

 

Quels sont les avantages des installations autonomes ?

Au-delà des avantages environnementaux des installations autonomes, d’autres avantages peuvent inclure :

  • La liberté personnelle
    Les installations autonomes vous permettent de vivre de façon indépendante et sécuritaire dans des environnements ruraux.
     
  • Coûts d’installation
    Dans de nombreux cas, il en coûte moins cher de faire une nouvelle installation d'assainissement non collectif que de raccorder votre propriété au réseau public de la commune.
     
  • Coûts mensuels
    Les installations individuelles n’étant pas connectées au tout-à-l’égout, alors vous n’avez pas de frais à débourser pour les travaux de branchement au tout-à-l’égout.
     

Quels sont les désavantages des installations autonomes ?

Vidangeur de fosse septique qui insère un tuyau d’aspiration dans une fosse septique pour éliminer les boues et maintenir la performance du système.

Un des inconvénients des installations autonomes est qu’elles peuvent exiger que changiez vos habitudes. Étant donné sa conception, il y a une limite au volume d’eaux usées que votre système peut traiter quotidiennement. Vous devrez peut-être ajuster vos habitudes dans la salle de bain et pour la lessive pour éviter de surcharger votre système, surtout lorsque vous accueillez des visiteurs.

Vous devez également être conscient de ce que vous jetez dans vos canalisations. De manière générale, détenir un assainissement autonome ne bouleverse pas vos habitudes au quotidien. Cependant, il est nécessaire de connaître les précautions d’usage pour préserver votre assainissement autonome. Prévenez vos proches ou invités des modalités d’utilisation et téléchargez dès maintenant notre fiche conseils d’utilisation.

Par exemple, l’utilisation de lingettes peut obstruer les canalisations qui mènent à l’installation autonome. Également, les produits chimiques agressifs (solvants organiques) nuisent au bon fonctionnement du système. Pour en savoir plus : découvrez le rôle des bactéries dans le traitement des eaux usées.

Il existe des désavantages liés aux installations autonomes peuvent comprendre :

  • Coûts d’entretien
    Les communes sont généralement responsables de l’entretien du réseau d’assainissement collectif. Ce n’est pas la même chose pour les installations autonomes. L'entretien est de votre responsabilité en tant que propriétaire. Cependant, que ce soit en assainissement autonome ou tout-à-l’égout, il existe des coûts d’entretien.
     
  • Défaillance progressive
    Un entretien adéquat maximise la durée de vie d’une installation autonome, mais les composants individuels ne durent pas éternellement. Au fur et à mesure que les pièces du système se détériorent, des refoulements d’égouts, des drains lents, des mauvaises odeurs et des accumulations d’eau peuvent survenir.
     
  • Coûts de réparation
    Lors d’une défectuosité du réseau tout-à-l’égout, la municipalité est généralement responsable du coût des réparations. Mais avec une installation autonome, vous êtes responsable du coût de remplacement des pièces défectueuses.
     
  • Espace requis
    Les installations autonomes nécessitent une certaine quantité d’espace dédié. Pour éviter d’endommager votre installation, vous ne devez pas conduire de véhicules, construire des structures ou une piscine, planter certains arbres ou semer du gazon dans cet espace.
     

En fin de compte, une installation autonome est-elle mieux que le réseau public d’assainissement ?

Une installation autonome est une meilleure option que le tout-à-l’égout si les avantages et les inconvénients correspondent à vos préférences. 

Une installation autonome nécessite une infrastructure minimale, elle rend possible la vie autonome dans les régions rurales et ne comporte aucune facture mensuelle. En contrepartie, le réseau au tout-à-l’égout est mieux équipé pour les flux d’eaux usées variables et nécessitent peu d’entretien de la part du propriétaire.

 

Obtenez des conseils gratuits rapidement

Votre propriété est équipée d'une installation autonome? Vous devez la mettre aux normes ? Dans tous les cas, nous sommes là pour vous aider. Découvrez d’autres guides pour améliorer vos connaissances ou obtenez du soutien dans chacune des étapes de votre projet en communiquant avec notre équipe dès aujourd’hui.

Parler à un expert

Produits liés