Comment bouturer un rosier ?

Vous souhaitez multiplier votre rosier préféré ou en installer un dans une autre partie du jardin ? Rien de plus facile avec la solution du bouturage.

Voici quelques conseils :

A quelle période réaliser les bouturages ?

Dès la fin du mois d’août et jusqu’au mois d’octobre

Tous les rosiers sont-ils adaptés ?

Tous les rosiers se bouturent, cependant certaines variétés seront plus faciles, notamment les espèces à petites fleurs qui émettent plus facilement des racines. N’hésitez pas à tester différentes variétés.

Comment procéder ?

1-Couper les tiges :

Prélevez de préférence des jeunes branches de l’année (sans fleur et sans maladies/tâches). Veillez à couper en biseau au-dessus d’un nœud et en dessous d’une feuille tout en conservant des bourgeons et quelques feuilles (6/8). Puis en haut de la tige coupez les parties fanées. Idéalement, les boutures doivent mesurer de 10 à 20 cm.

2-Planter les boutures en pot :

Avant de planter les boutures, placez les tiges dans de l’eau. Après quelques minutes, retirez et appliquez sur la partie de la tige qui ira en terre, une hormone de bouturage (disponible en jardinerie). En pleine terre ou en pot, préparez le sol avec un terreau spécial rosier ou un terreau léger.

3-Maintenir l’humidité :

Pour favoriser le développement racinaire et la pousse des boutures, il est important de maintenir un taux d’humidité constant. Évitez un emplacement en plein soleil ou les courants d’air. Vous pouvez disposer vos boutures dans une serre, une véranda ou bien même vous aider d’une cloche.

4-Planter en pleine terre :

Lorsque les yeux commencent à apparaitre (bosse qui donnera naissance à une nouvelle branche), vous pourrez retirer la protection. Une mise en pleine terre pourra être envisageable lorsque le nombre de racines sera suffisamment important (lorsque les racines sortent du trou de drainage par exemple)